Visuel
   
  PHOTOGRAPHIES
  VIDEO
 
 

 
 
Petits chocs des civilisations
Théâtre

Dans un one-man-show royal, Fellag pille la recette du couscous pour en faire une comédie pleine d’espoir et d’amour.

De et avec Fellag

Mise en scène Marianne Épin
Décor Sophie Jacob
Lumière Philippe Lacombe
Régie générale Frédéric Warnant
Régie lumières Emmanuel Laborde

Production Volubile Productions.
Production de tournée Arts et Spectacles Production.
Spectacle créé à Amiens avec le soutien de la Comédie de Picardie.
Photographies © Sylvain Bocquet


Mardi 20, jeudi 22 novembre 2012 à 20h
Mercredi 21 novembre 2012 à 19h - Théâtre
Tarif II [+] - Durée 1h30

 
 

LE COUSCOUS SERAIT LE PLAT PRÉFÉRÉ DES FRANÇAIS ? Un sondage d’opinion l’affirme et Fellag s’en empare pour sa nouvelle comédie. Seul en scène, il fait son show avec une maîtrise unique du rythme et du rire. Maniant d’une main de chef les marmites et les légumes, les mots et les objets, l’auteur dénonce les peurs et critique les méfiances, joue sur les clichés pour désamorcer les malentendus. Dans un décor de cuisine, un Algérien raconte son périple en train vers Paris, son arrivée, ses années de clandestin et les petits boulots de l’ombre... À la plonge dans un restaurant, on lui demande un jour de remplacer le cuisinier malade. Et son couscous fait l’unanimité, c’est même bientôt le meilleur de Paris ! Dans la même veine comique que Tous les Algériens sont des mécaniciens, Fellag nous dévoile sa recette du couscous. Ce plat « préféré des français » devient la clef d’une fraternité retrouvée, et assumée, entre la France et l’Algérie. Jouée près d’un mois à Paris, cette pièce longuement mûrie, ébauchée avec C’est à Alger, compte parmi les plus savoureuses de l’auteur. La prose est légère, le verbe est piquant. L’artiste, citoyen du monde, témoigne de sujets sensibles. Il sait rire de tout, et rehausse les saveurs de son pays natal, en les épiçant à la mode de chez nous.

 
théâtre de nîmes
théâtre de nîmes  
théâtre de nîmes  
théâtre de nîmes  
théâtre de nîmes