Visuel
   
  PHOTOGRAPHIES
  VIDEO
 
 

 
 
Corps de Walk
Carte Blanche, Compagnie nationale norvégienne de danse contemporaine
Danse

En marche et dans une danse très physique, quatorze danseurs de haut niveau deviennent les créatures androïdes d’un univers envoûtant.

Carte Blanche, Compagnie nationale norvégienne de danse contemporaine - Directeur artistique Bruno Heynderickx

Pièce pour quatorze danseurs

Chorégraphie Sharon Eyal
Musique DJ Sound Design : Ori Lichtik, David Byrne, Claude Debussy, Noize Creator, Aphex Twin, Tuxedomoon, Elemental Act vs. Our Scoring, Einstürzende Neubauten, Fumiya Tanaka, David Lynch, Lichtik, Ol' Dirty Bastard, Coil

Coproduction Künstlerhaus Mousonturm Frankfurt et Tanzhaus NRW Düsseldorf.

Production de tournée Le Trait d’Union.

Photographies © Erik Berg


Mardi 13 novembre 2012 à 20h
Mercredi 14 novembre 2012 à 19h - Théâtre
Tarif II [+] - Durée 55 mn

 
 

CHAQUE CRÉATION DE SHARON EYAL bouscule les codes et les clichés d’un inouï coup de fouet. La chorégraphe israélienne provoque bel et bien l’inattendu avec cette pièce interprétée par la Compagnie nationale norvégienne de danse contemporaine. Elle part du mouvement le plus commun qui soit, la marche. Au sein d’une structure high-tech, la simplicité du geste se transforme en combinaisons complexes, exécutées en parfaite concordance par ces danseurs d’une physicalité exemplaire. Compagnie de répertoire à la pointe d’une recherche de création internationale, Carte blanche met l’excellence de sa technique à profit dans cette danse pulsionnelle. Pour sa deuxième création en collaboration avec le ballet du Grand Nord, la chorégraphe israélienne charge plus que jamais ses interprètes en caractère. S’ils se meuvent en groupe, l’intégrité de chacun ressort dans une cohésion collective rare, ici mise en valeur. Au son de la musique électronique de DJ Ori Lichtik, une étrangeté émane de leur corps, à nu. Androgynes d’un érotisme déstabilisant, ils oscillent entre la beauté et l’informe, l’ordre et le chaos  atteignent une désinhibition troublante, aux frontières de l’animal. La chair est exaltée, les rapports de l’être au monde interrogés avec fracas.

 
théâtre de nîmes
théâtre de nîmes  
théâtre de nîmes  
théâtre de nîmes  
théâtre de nîmes